Léa Ladjevardi
nom de domaine

Comment choisir son nom de domaine ?

Vous avez besoin d’un site Internet ? Vous avez déjà réfléchi aux différentes rubriques, au contenu, etc. Mais avant toute chose, il est indispensable de choisir le nom de domaine. Ce choix n’est pas une mince affaire car il va jouer sur la perception de votre activité par les internautes, le trafic de votre site s’il est facilement trouvable et le référencement. Dans cet article, je vous explique en quoi consiste un nom de domaine, les 5 règles à suivre pour choisir le bon nom et enfin 2 contrôles à effectuer avant d’arrêter votre choix.

1 – Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Chaque site Internet a une adresse IP (Internet Protocol), constituée d’un ensemble de 4 groupes de chiffres décimaux (soit 4 nombres entre 0 et 255), qui indique son emplacement sur le serveur sur lequel il est hébergé. Il est donc très difficile de se souvenir de l’adresse IP d’un site Internet.
Un nom de domaine (dans mon cas, lealadjevardi.com) est l’adresse en ligne d’un site sur Internet (également appelée URL). Il est composé d’un nom (dans mon cas, lealadjevardi) et d’une extension (dans mon cas, .com).
Le choix de ce nom de domaine n’est pas à prendre à la légère.
Un nom de domaine doit être payé tous les ans. Une fois qu’il sera enregistré, impossible de le modifier. Si ce nom ne vous convient plus, vous serez dans l’obligation d’en acheter un autre et éventuellement de le rediriger vers votre site.
Le gros inconvénient de l’enregistrement d’un nouveau nom de domaine consistera à la perte du trafic que vous aviez réussi à générer après un long travail de SEO (référencement naturel). Bien sûr, certaines manipulations permettront de récupérer votre référencement mais cela vous demandera un nombre conséquant d’heures de travail.
De plus, vous perdrez définitivement les adresses e-mail dédiées avec l’ancien nom.
Nous allons donc voir dans le prochain paragraphe les 5 règles à respecter pour bien choisir son nom de domaine.

2 – 5 règles à suivre pour choisir le bon nom

1 – En rapport avec votre activité

Tout d’abord, veillez à ce que ce nom représente parfaitement votre activité.
Cela peut correspondre au nom de votre entreprise, de votre marque, d’un produit (ordinateur.fr) ou d’un service (ex. creationsiteinternet.fr), d’une proposition (ex. bonreferencement.fr) ou de votre nom essentiellement pour les freelances comme moi (ex. lealadjevardi.com).

2 – Facile à retenir

Pour que les internautes retiennent votre nom de domaine, il est indispensable qu’il soit facilement mémorisable.
Alors, évitez les noms longs. Plus c’est court et plus le nom sera facile à retenir.

3 – Facile à prononcer, à écrire et sans tirets

Toujours pour aider les internautes à vous retrouver, choisissez un nom de domaine qu’ils arriveront à chercher facilement. Pour cela, votre nom doit être le plus simple possible. Évitez une orthographe trop compliquée (le nom doit être facilement lisible) ou une prononciation difficile. On oublie également les tirets qui rallongent le nom, rendent difficile l’épellation, augmentent les risques de fautes de frappe et ne sont plus tendance en 2023 contrairement à quelques années auparavant.

4 – Sans accent(s)

N’utilisez aucun accent dans votre nom de domaine. Aujourd’hui, il est parfaitement rentré dans les mœurs que l’URL d’un site ne contient ni des espaces ni des accents. Si toutefois, vous souhaitez utiliser des accents car les fautes d’orthographe vous dérangent, vos internautes risquent de tomber sur un bug (une page d’erreur 404). Enfin, les accents peuvent empêcher l’efficacité de votre référencement naturel (SEO).

5 – Choisir une ou plusieurs extensions

Vous avez enfin trouvé votre nom domaine. Bravo mais ce n’est pas fini ! Il va falloir maintenant vous pencher sur l’extension. Vous allez me dire « mais c’est quoi l’extension ? ». C’est l’élément qui vient juste après le nom de votre site Internet (par exemple, .com). Il existe de nombreuses extensions en fonction de votre langue (par exemple, .fr ; .it ; .de ; .es) ou de votre activité (par exemple, .org ; .tv ; .fm ; .org).
Si vous n’avez pas une activité très particulière, je vous conseille le .com. Si ce n’est pas prévu au départ et que plus tard, vous souhaitez rendre votre site multilingue, le .com sera parfaitement adapté.
Si vous avez les moyens, vous pouvez également réserver d’autres extensions. Mais si vous débutez, une seule fera largement l’affaire.
Maintenant que vous avez trouvé votre nom de domaine et son extension, il faudra effectuer 2 contrôles avant de le réserver.

3 – 2 contrôles incontournables avant de réserver votre nom de domaine

1 – Vérifier si le nom de domaine est disponible

Tout d’abord, vérifiez que le nom domaine choisi est disponible. Tapez-le avec l’extension de votre choix (exemple, .com) dans votre navigateur. Pour plus d’informations, de nombreux sites vous permettent également de tester la disponibilité d’un nom de domaine (par exemple, https://domains.google.com/). Sur ce genre de sites, vous verrez si le nom de domaine est déjà réservé et si oui avec quelle(s) extension(s) (exemple, . com, .fr, etc.).
Evitez les noms déjà pris avec une ou plusieurs extensions, même si le nom avec l’extension recherchée est disponible (exemple, si le .com est pris et que le .fr est dispo, évitez ce nom).

2 – Vérifier si une marque avec le même nom n’a pas été déposé à l’INPI

Un dernier contrôle important consiste à vérifier si une marque n’existe pas déjà avec le nom que vous souhaitez attribuer à votre site Internet. En effet, il a peut-être été déposé à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) mais n’a soit pas de site Internet ou alors il a un nom de domaine différent du vôtre. Dans ces cas, je vous conseille de chercher un autre nom de domaine pour qu’il n’y ait aucune ressemblance avec cette marque au risque que le propriétaire ne vous attaque en justice. Pour effectuer ce contrôle, allez faire un tour sur le site de l’INPI : https://bases-marques.inpi.fr/.

J’espère qu’à la lecture de cet article, vous avez mieux compris en quoi consiste un nom de domaine et l’importance de respecter quelques règles simples pour le choisir correctement. En prenant ce temps de réflexion pour effectuer le bon choix, vous vous éviterez des soucis de redirections ou de référencement en le modifiant plus tard. De plus, vous avez vu qu’avec 2 contrôles assez rapides, vous serez protégés contre des risques d’attaques en justice. Ce serait dommage de commencer votre activité avec ce genre d’ennuis !

 
 

Partager cet article sur les réseaux sociaux